❝ Maintenant il n'y a de la lumière que chez le voisin

  • De Jon Fosse
  • Mise en scène Bahadir Canioglu
  • Conception lumière Marie-Jeanne Assayag
  • Création sonore Martin Poncet
  • Scénographie Joanie Rancier
  • Avec Stéphane Robles, Nathalie Galloro, Laurent Varin, Martin Haberstroh, Philippe Maguin et Roda Canioglu

HISTOIRE

Le fils. L’écriture de Jon Fosse s’appuie sur une construction de phrases courtes, d’idées exposées par le silence, avec une mise en tension par les dialogues. Ceux-ci finissent toujours par une chute qui renvoie souvent au néant. Le travail de Jon Fosse, dramaturge du vingtième siècle, début du vingt-et-unième, est déterminé par le fait qu’il n’arrive pas à fixer des personnages. Chez cet auteur, pas de personnages, mais des entités emblématiques : la mère, le fils, le père, la fille ou le garçon. Face à cela, la question qui se présente à nous est : comment représenter la mère par exemple ? Pas un personnage pris dans l’action, avec des objectifs propres, mais un être emblématique. De quelle manière représenter cela, alors que tout finit dans le silence ?

Le Fils © Etienne Magin Le Fils © Etienne Magin

Crédits photos Etienne Magin

Production Cie Teatron

Soutien de l'Espace Bernard-Marie Koltès - Metz, Théâtre Ici&Là, TCRM-Blida, Région Lorraine